Agrément des services hospitaliers selon la maquette du D.E.S. de Médecine Générale

Agrément des stages hospitaliers

  

Agrément des services hospitaliers selon la maquette du DES de MG 

 

1) MAQUETTE

2) SERVICES

3) ACCORD

4) FACTEURS D’EXCLUSION

 

I – Médecine Adulte Polyvalente  

Médecine interne

OUI

 

Médecine polyvalente

OUI

 

 

Gériatrie

OUI

Court séjour

Moyen séjour

Long séjour

Cardiologie

Pneumologie

Gastro-entérologie

Rhumatologie

Diabétologie

Soins palliatifs

OUI, uniquement SI accord des 2 services avec accueil des internes 3 mois chacun et enseignement commun

Hyperspécialisation

Sans couplage avec un autre service

II – Médecine d’urgence 

EPATU et SAU

OUI

Absence de supervision permanente

Activité exclusive en garde chirurgicale exclusive

III – Pôle santé de l’enfant

Pédiatrie

OUI, favorisant une activité de consultation

Néonatologie

Hyperspécialisation

IV- Pôle santé de la femme

Gynécologie

Maternité

OUI, favorisant une activité de consultation (contraception, IVG, ménopause, grossesse)

Hyperspécialisation

 V – Ambulatoire de niveau 1

Obligatoire

   

VI – Ambulatoire de niveau 2

Obligatoire

Travail de consultation actif en médecine générale + supervision indirecte

- au moins 6 demi-journées de consultation en MG ambulatoire

- au plus 3 demi-journées travail actif ambulatoire au choix

- au plus 2 demi-journées travail universitaire 

 

 

Agrément des stages couplés

 

Les stages couplés, permettent aux services de spécialités médicales autres que la médecine interne, gériatrie et médecine polyvalente d’obtenir un agrément validant la Médecine Adulte Polyvalente. Un stage couplé a pour objectif de permettre aux étudiants d'appréhender, au cours d'un même semestre de formation, deux spécialités différentes ou deux typologies d'activité différentes d'une même spécialité.

 

Source : Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d'études spécialisées et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du troisième cycle des études de médecine, page 165 à 169.